Embaucher un Apprenti(e)

Recruter un alternant en contrat d’apprentissage peut représenter des avantages non négligeables pour une entreprise, tant sur le plan humain que financier. Explications.

L'Apprentissage : un bénéfice pour l’employeur et pour l’employé

On le constate, chacune des parties concernées trouve son compte lors d’un contrat en alternance. C’est une chance offerte à un jeune qui en a besoin. Et qui sait, c’est peut-être également le début d’une collaboration fructueuse qui se développera au fil des années.

Quels Avantages à Recruter un Apprenti(e) ?

Recruter et former un alternant comporte de nombreux avantages. En effet, c’est lui offrir la possibilité d’acquérir des compétences professionnelles pour, à long terme, en faire un collaborateur efficace et dynamique. C’est un investissement humain qui a un coût, certes, mais qui peut offrir des résultats majeurs.

Par ce biais, vous l’attachez aux valeurs de votre entreprise, à ses principes, tout en profitant de son regard neuf sur votre activité. C’est une chance partagée, autant par l’alternant que l’employeur.

Les Aides Financières pour embaucher en Contrat d’Apprentissage

L’aide à l’embauche de 8000€ prolongée jusqu’au 31 mars 2021 !

Une mesure exceptionnelle de mai 2020 pour sauver les emplois pendant la crise sanitaire permet aux entreprises qui recruteront un apprenti du 1er juillet 2020 au 31 mars 2021 de bénéficier d'une aide élargie à l'embauche de 8.000 € euros pour les majeurs entre 18 et 30 ans.

À l’occasion du lancement de la campagne de communication du plan 1 jeune, 1 solution, la ministre du travail a annoncé le 11 janvier dernier que cette aide serait prolongée jusqu’à fin mars 2021. « Pour que la mobilisation s’amplifie, les aides à l’embauche et à l’apprentissage sont prolongées jusqu’à fin mars » a indiqué la ministre.

Les employeurs d’apprenti(e)s peuvent bénéficier d’un certain nombre d’aides financières. On fait le point.

  • une aide unique depuis le 1er janvier 2019 (voir ci-dessous),
  • une exonération de cotisations sociales, totales ou partielles selon la taille de l’entreprise ou la qualité d’artisan (voir ci-dessous),
  • aides en cas d’embauche d’un(e) travailleur(euse) handicapé(e). Consulter le site de l’Agefiph.
  • une prime régionale à l’apprentissage d’un montant de 1000€ (minimum) annuel pour les sociétés de – de 11 employés.

L’Aide Unique pour les Employeurs qui recrutent en Apprentissage

Pour les contrats d’apprentissage conclus à compter du 1er janvier 2019 dans les entreprises de moins de 250 salariés pour préparer un diplôme de niveau inférieur ou égal au bac, une aide unique aux employeurs d’apprentis remplace l’aide TPE jeunes apprentis, la prime régionale à l’apprentissage pour les TPE, l’aide au recrutement d’un apprenti supplémentaire et le crédit d’impôt Apprentissage.

À partir de 2019, l’employeur reçoit une seule aide au lieu de quatre auparavant. 

4125€ maximum

Pour la 1ère année d’exécution du contrat d’apprentissage

- de 250 employé(e)s

Aide Unique pour les employeurs de – de 250 employé(e)s

À compter du 1er janvier 2019

Contrat en Apprentissage conclu à compter du 1er janvier 2019

Titre Professionnel inférieur ou égal au Bac

Pour la préparation d’un diplôme ou d’un titre à finalité professionnelle de niveau inférieur ou égal au bac

Exonération de Cotisations et Contributions Sociales des Entreprises employant un Apprenti(e)

En tant qu’employeur d’apprenti(e), votre entreprise bénéficie d’exonérations de cotisations et de contributions sociales patronales et salariales au titre de ce contrat d’apprentissage. 

Quelle que soient la taille et l’activité de votre entreprise :

  • la rémunération de l’apprenti(e) n’est pas assujettie à la CSG et à la CRDS,
  • les cotisations patronales et salariales dues au titre des assurances sociales (maladie, maternité, invalidité, décès, vieillesse) sont totalement exonérées,
  • les cotisations salariales d’assurance chômage sont exonérées,
  • les cotisations liées aux accidents du travail et aux maladies professionnelles restent dues.

Au-delà, le régime d’exonérations diffère selon la taille et l’effectif de votre entreprise. Le détail des exonérations est accessible en ligne sur le site de l’URSSAF.

Les exonérations sont applicables pendant toute la durée du contrat d’apprentissage et les cotisations et contributions sociales (à l’exception des cotisations vieillesse) dues sur les rémunérations versées aux apprenti(e)s sont calculées sur une base forfaitaire.

Pour aller plus loin

Gérer les ressources humaines de l’entreprise

Pour un employeur, l’apprentissage constitue l’opportunité d’anticiper l’évolution de ses métiers et de ses compétences et le remplacement de ses personnels partant à la retraite dans une perspective de GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences).

Les chefs d’entreprise disposent de nouveaux dispositifs permettant de faciliter la pérennisation des embauches d’apprentis : 

  • L’entreprise peut bénéficier d’une aide contrat de génération de 4 000€ pendant 3 ans si elle conclut avec le jeune âgé de moins de 26 ans (30 ans pour un salarié en situation de handicap) un CDI à l’issue d’un contrat d’apprentissage conclu à durée déterminée ou à durée indéterminée, à condition de maintenir un salarié âgé d’au moins 57 ans (ou d’embaucher un senior d’au moins 55 ans).
  • L’entreprise peut aussi recourir au « CDI d’apprentissage ». Ainsi, dès la période d’apprentissage terminée, la relation contractuelle se poursuivra dans le cadre du droit commun du contrat de travail à durée indéterminée. L’attractivité et la fidélisation à l’issue de la période d’apprentissage se trouvent ainsi renforcées.

Nos Secteurs d'Activités

Niveau IV (Bac)

  • Secrétaire Comptable
  • Comptable Assistant(e)

Niveau V (Bac +2)

  • Gestionnaire Comptable & Fiscal(e)
  • Gestionnaire de Paie
  • Assistant(e) Ressources Humaines
  • Assistant(e) Commercial(e)
  • Négociateur(trice) Technico-Commerciale(e)