Pourquoi Un Bilan De Compétences ?

La démarche du Bilan de Compétences est définie par l’article L6313-1 du Code du Travail comme devant :

“Permettre à des travailleurs d’analyser leurs compétences professionnelles et personnelles ainsi que leurs aptitudes et leurs motivations afin de définir un projet professionnel et le cas échéant, un projet de formation”.

QUELS SONT SES OBJECTIFS ET SES APPORTS ?

À travers un échange de pratiques et une capitalisation des connaissances, RENAISSANCE a mis au point une méthodologie spécifique qui s’appuie sur une démarche d’auto-évaluation et d’auto-orientation.

Dans ce contexte, le salarié devient acteur à part entière de son bilan, il se l’approprie en toute autonomie, le consultant jouant le rôle d’un médiateur.

Un accompagnement en Binôme

Le salarié est accompagné par un consultant référent jusqu’à la synthèse et  la conclusion de son bilan. Dans un souci d’objectivité maximum, RENAISSANCE propose de rencontrer un deuxième consultant dans la dernière phase du bilan afin d’avoir un autre regard sur son projet en terme de stratégie professionnelle.

Le Cadre du Bilan et son Déroulement

La démarche de Bilan de Compétences est définie par l’article L 900.2 du Code du Travail. Sa durée est de 24h maximum sur une période de 8 semaines ce qui permet la maturation du projet. Les séances durent 3 heures à raison d’1 par semaine.

Le Bilan s’articule en 3 Phases

Phase de découverte : identifier les attentes du salarié, lui présenter la démarche de bilan

Phase d’exploration : analyser son parcours, inventorier ses compétences, son profil personnel et ses axes d’évolution envisageables

Phase de conclusion : formaliser et structurer son projet, définir les étapes de réalisation, synthèse écrite du bilan.

UN PROCESSUS EN 3 PHASES

1 / PHASE PRÉLIMINAIRE 

Expression des attentes et de la situation individuelle

  • Positionnement affiné de la demande dans le contexte
  • Rappel des objectifs du bilan
  • Présentation et accord sur la démarche bilan
  • Information sur la V.A.E (Validation des Acquis de l’Expérience)

 

2 / PHASE D’INVESTIGATION 

Analyse des réalisations professionnelles :

  • Description de parcours
  • Reconnaissance des acquis
  • Inventaire du capital compétence
  • Initialisation du portefeuille d’expériences.

Analyse des caractéristiques personnelles :

Facteur de choix :

  • Valeurs, intérêts et motivations, goûts, contraintes
  • Capacités et comportement
  • Potentiels de développement

 Travail en autonomie :

  • Elaboration de projets d’actions à vérifier au moyen de démarches, de confrontations, informations (recherches documentaires, interview de professionnels…)

Identification des axes d’évolution envisageables :

  • Inventaire des acquis et des points à développer
  • Analyse de l’adéquation profil / projet(s) / marché(s) (internes ou externes). Rapprochement avec les référentiels métiers/référentiels de compétences
  • Détermination d’un ou plusieurs projets d’action

3/ PHASE DE CONCLUSION 

  • Structuration du ou des projet(s) et prévision des étapes de mise en œuvre
  • Définition des étapes de réalisation du projet
  • Elaboration du document de synthèse
  • Programmation d’un suivi 4 à 6 mois après le bilan

Durée :

  • 24 heures divisées en séances de 3 heures par semaine en individuel :
  • 5 entretiens en face à face avec le consultant référent (14 heures)
  • 2 séances pour les démarches et recherches individuelles (6 heures)
  • 1 entretien pour de la remise de la synthèse définitive (3 heures)

DÉONTOLOGIE

RENAISSANCE s’engage à respecter les règles déontologiques régissant la réalisation du bilan de compétences :

  • Les informations demandées au bénéficiaire d’un bilan de compétences doivent présenter un lien direct avec le contenu de la demande du bilan (perspectives d’évolution dans le champ professionnel ou de la formation)
  • Les informations à caractère personnel sont soumises au respect du secret professionnel
  • Tous les résultats détaillés des différentes investigations sont remis directement au bénéficiaire
  • Le document de synthèse est remis directement au bénéficiaire après lui avoir été soumis, par le prestataire, pour d’éventuelles observations.
  • La transmission à un tiers du document de synthèse est conditionnée à l’accord du bénéficiaire.